L'Association des Généralistes Enseignants de l’ULiège

MASTER DE SPÉCIALISATION

RESPONSABLE : Philippe BURETTE

PRÉSIDENT DU JURY : Didier GIET

SOUTIEN ADMINISTRATIF : Laurence BLOCKX, Stéphanie TORNABENE et Fanny VANBRABANT

Le master de spécialisation en médecine générale est un diplôme universitaire de troisième cycle donnant accès à la profession de Médecin généraliste. Au travers de ce master de spécialisation, l’assistant·e devient un·e médecin généraliste, en acquérant des compétences (voir les Trajectoires de compétences) et en revêtant l’identité d’un·e médecin généraliste. Pour ce faire, la formation met en œuvre 4 modalités pédagogiques, dont le stage 1/1 est la pièce-maîtresse :

Le stage 1/1 et le rôle de maître de stage

Le stage permet à l’assistant·e de s’exercer au travail clinique avec une autonomie progressive. Le maître de stage organise l’évaluation et le feedback, joue le rôle de modèle, s’assure d’un climat d’apprentissage de qualité, et gère la relation triangulaire entre maître de stage, assistant·e, et patients. La supervision est effectuée selon trois modalités : supervision-minute (modalité rapide, centrée sur les soins à un ou une patient·e), supervision hebdomadaire, supervision-bilan (3 fois par an pour faire le point sur les apprentissages et établir un plan d’apprentissage).

Les séminaires de pratique médicale (séminaires 1/15)

Les séminaires 1/15 ont lieu durant les 3 années de Master de Spécialisation en Médecine générale permettant une continuité et un développement des apprentissages conduisant les Assistants à une pratique de Médecine générale conforme aux attentes actuelles.

17 séances de 3h sont organisées chaque année académique, par groupes de 15 à 18 assistants. Les groupes sont volontairement de petite taille pour favoriser les échanges.

Mission des séminaires :

  • Accompagner et soutenir les assistants au début de leur vie de médecin généraliste;
  • Offrir un espace de partage d’expériences et de construction de ressources et de compétences;
  • Participer à l’épanouissement des assistants dans leur métier et dans la société.

Les méthodes employées sont notamment l’échange et la réflexion entre pairs, soutenus par au moins 2 animateurs maîtres de Stage formés à l’accompagnement, à la supervision professionnelle (et bienveillante) et au développement des compétences chez les Assistants.

Les échanges ont lieu de façon très conviviale et bienveillante dans les groupes 1/15. Une grande confiance règne dans le groupe, les animateurs y veillent. Les Assistants se sentent libres de s’exprimer et de déposer au groupe les difficultés qu’ils rencontrent dans leur pratique afin de réfléchir ensemble à des pistes d’actions concrètes mais aussi à des principes d’actions professionnelles utiles à l’avenir.

Chaque groupe établit en son sein les thématiques qui seront abordées en fonction des besoins exprimés par les Assistants. Par ailleurs des PPO (points de passage obligés, ou thématiques incontournables) seront systématiquement abordés dans chaque groupe :

  • Questionner la façon dont se déroule l’assistanat 1/1;
  • Aborder la question de la gestion du doute et de l’incertitude;
  • Analyser la dimension de partenariat patient/ médecin dans les situations cliniques présentées;
  • Explorer la position adéquate entre le sentiment de toute puissance et celui d’impuissance;
  • Questionner la dimension éthique : par exemple via la confrontation des trois pôles de l’EBM;
  • Aborder la question de la mort;
  • Apprendre à définir un objectif thérapeutique dans le cadre de prises en charge multidisciplinaires;
  • Apprendre à explorer systématiquement les valeurs et les ressources de l’environnement du patient;
  • Suivre la progression et les difficultés rencontrées dans la réalisation du TFE.

 

Les outils pédagogiques utilisés peuvent être par exemple : présentation de cas cliniques, incident critique, jeu de rôles, présentations de brèves, experts invités…

Les cours

Le master de spécialisation en médecine générale comprend environ 200h de cours. Le programme est réparti sur 3 années : environ 100h en MS1, en 50 MS2 et 50 en MS3.

Les cours visent à permettre à tous les assistants d’acquérir un socle de compétences solide pour démarrer leur pratique. Il est élaboré en tenant compte des besoins ressentis des assistants ainsi que des référentiels de compétences des médecins généralistes (les 19 finalités) et de situations cliniques prioritaires, pour répondre aux besoins de la population.

Le Travail de Fin d’Études

Le TFE contribue à développer les finalités suivantes :

  • Contribuer au développement de connaissances ou de nouvelles pratiques professionnelles;
  • Assurer son propre développement professionnel continu de façon réflexive pour toutes les compétences requises pour l’exercice de son rôle.
 

Prendre de la hauteur par rapport à la clinique pour mieux l’observer, réfléchir sur une problématique, rechercher et critiquer sa documentation, s’approprier une méthode d’investigation permet in fine d’allier humanisme et démarche scientifique.

Le TFE représente un travail personnel, encadré par un promoteur et un tuteur. Le travail doit se poursuivre tout au long du master de spécialisation.